Programme 2013-2014: "Orientalismes anglais et français: Porosités, interférences, rivalités, du Moyen Âge au romantisme"


Organisation 2013-2014: Jean-Marie Fournier (LARCA, Université Paris Diderot), Sarga Moussa (UMR LIRE, CNRS), Ladan Niayesh (LARCA, Université Paris Diderot)

 

(Nos séances ont lieu un lundi par mois, de 18h à 19h30, à l'UFR d'Etudes Anglophones de l'Université Paris Diderot, salle 317, bâtiment Olympe de Gouges, 8, rue Albert Einstein, 75013, Paris. Voir ici pour le plan: Plan PRG)

 

14/10/2013:

Séance introductive. Jean-Marie Fournier (Université Paris Diderot): "Giulio Cesare in Egitto de Haendel: de quelques mises en scène orientalistes"

 

25/11/2013:

Anne-Julie Etter (Université Paris Diderot): "L'étude des antiquités indiennes: Inde, France, Grande-Bretagne (2ème moitié du XVIIIème siècle)"

 

5-7/12/2013:

Colloque international "Eastern Resonances 2: Asias" organisé par le LARCA (EA 4214) à l'Université Paris Diderot et à la Fondation Deutsch de la Meurthe (Cité universitaire), en collaboration avec l'IRCL (UMR 5186 du CNRS, Université de Montpellier 3). Voir pour détails: easternresonances.jimdo.com

 

20/1/2014:

Anne-Valérie Dulac (Université Paris Nord): "Nicolas de Nicolay in translation"

 

3/2/2014:

Diego Saglia (Université de Parme): "Copia orientalis: Images (and problems) of Eastern opulence from medieval mirabilia to eighteenth-century commercialism"

 

17/3/2014:

Marie-Christine Gomez-Géraud (Université Paris Ouest-Nanterre): "Une 'nouvelle Jérusalem'? Regards de voyageurs anglais en Palestine au tournant des XVIème et XVIIème siècles"

 

28/4/2014:

Sarga Moussa (UMR LIRE, CNRS): "Nerval lecteur de Lane: la médiation d'un orientaliste anglais dans la représentation des femmes du Caire"

 

19/5/2014:

Daniel Foliard (Université Paris Ouest-Nanterre): "Pionniers français et britanniques de la photographie de l'Egypte et du Levant: des orientalismes?"

 

Argumentaire du programme 2013-2014:

Le programme de l’année 2013-2014, organisé en collaboration avec Sarga Moussa (UMR LIRE, CNRS), met l’accent sur la dimension comparatiste, donc plurielle, de l’orientalisme. On voudrait reprendre ici la question de l’orientalisme littéraire et culturel en approfondissant l’enquête menée par Lisa Lowe dans Critical Terrains. French and British Orientalisms (Ithaca et Londres: Cornell University Press, 1991). Dans le même esprit comparatiste, on considérera aussi bien l’Orient de l’empire ottoman que celui de la Perse ou de l’Inde. On souhaite par ailleurs décloisonner les disciplines en faisant se rencontrer anglicistes et francisants, mais aussi (liste évidemment non exhaustive) comparatistes, spécialistes des langues orientales, historiens, venus de France ou de l’étranger. On partira de l’idée d’une circulation des savoirs, donc du caractère dynamique des représentations orientalistes qui, fussent-elles parfois stéréotypées, n’en évoluent pas moins pour se transformer dans le temps et dans l’espace. On essaiera de voir si des spécificités nationales existent, et à quelle époque ; le cas échéant, on se demandera si des «modèles» orientalistes se développent de manière différente, du Moyen Âge au Romantisme, mais aussi s’ils migrent d’une aire culturelle à une autre, s’ils ne suscitent pas des résistances (aussi bien en Orient qu’en Occident, d’ailleurs); enfin dans quelle mesure ils se reconfigurent, entrent en interaction et éventuellement en concurrence.